Menu

Centrale nucléaire Isar, Allemagne

Piscine de combustible nucléaire usé

Turbine d'une centrale nucléaire

Centrale nucléaire de Vandellós I, Espagne

Centrale nucléaire de Vandellós I, Espagne

La centrale nucléaire de Vandellós I est une centrale nucléaire à gaz graphite qui a commencé à fonctionner en 1972. Cette centrale nucléaire espagnole est située à côté de la ville catalane de l'Hospitalet de l'Infant.

Il faisait partie du groupe de centrales nucléaires de première génération en Espagne, composé de la centrale nucléaire de Zorita, de la centrale nucléaire de Santa Mª de Garoña et de la centrale nucléaire de Vandellós I. Il appartenait à la société franco-espagnole HIFRENSA (Hispano-Francesa Pouvoir nucléaire).

La centrale nucléaire avait une puissance de 480 mégawatts (MW). Jusqu'à présent, les centrales nucléaires espagnoles étaient refroidies et modérées par l'eau. L'usine de Vandellós, par contre, était refroidie au gaz et sa réaction nucléaire était modérée par le graphite. Ce système présenterait des inconvénients notables dans le traitement des déchets et la prolifération nucléaire.

Dans le combustible nucléaire irradié, il y avait du plutonium qui pouvait être extrait à des fins militaires. En revanche, le graphite radioactif n'a pas pu être transporté à El Cabril pour être géré comme un déchet d'activité moyenne et faible. La raison en est qu'il contenait du carbone 14 avec une demi-vie qui dépasse le maximum autorisé dans l'entrepôt de déchets nucléaires d'El Cabril avec plus de 5 000 ans. Il se trouve actuellement au siège lui-même.

À côté de la centrale se trouve la centrale nucléaire de Vandellós II, toujours active.

Comment s'est produit l' accident nucléaire de Vandellós I?

Le 19 octobre 1989, un accident nucléaire s'est produit à la centrale électrique de Vandellós I.

Ce jour-là, un incendie s'est déclaré dans le générateur électrique en raison d'une panne mécanique. Indirectement, cet incendie a provoqué une inondation d'eau de mer dans la zone du réacteur nucléaire qui a provoqué l'inopérabilité de certains des systèmes de sûreté liés au système de refroidissement.

L'incident de la centrale nucléaire de Vandellós I a été classé au niveau 3 («incident important») sur l'échelle INES. Il n'y a eu aucune fuite de produits radioactifs vers l'extérieur, ni le cœur du réacteur endommagé, et il n'y a pas eu de contamination à l'intérieur du site.

L'endommagement des systèmes de sécurité a conduit à la dégradation de la sécurité de défense en profondeur de l'usine.

Fermeture et démantèlement de la centrale nucléaire

En raison de l'incident, l'organisme de réglementation, le Conseil de sûreté nucléaire (CSN) a exigé une série d'améliorations importantes. Le coût élevé de ces améliorations a conduit Hifrensa à arrêter l'activité de l'usine.

En janvier 1998, l'ancien ministère de l'Industrie et de l'Énergie (MINER) a autorisé l'exécution des activités de démantèlement. En 1990, il a été définitivement fermé.

Entre février 1998 et février 1999, le conditionnement du site de démantèlement en zone radiologique a été réalisé et les équipements et structures conventionnels ont été démantelés.

De 1999 à juin 2003, les matières conventionnelles ont été séparées des déchets radioactifs. Les déchets de faible et moyenne activité ont été acheminés vers le centre de stockage d'El Cabril.

Phase 1 du déclassement

La phase précédente ou niveau I de démantèlement a été réalisée par HIFRENSA. Cette phase comprenait:

  • La décharge du réacteur.

  • L'évacuation du carburant.

  • Conditionnement des déchets d'exploitation

  • L'extraction et le préconditionnement des déchets déposés dans les silos de graphite.

Le combustible nucléaire usé a été transporté en France pour retraitement et déposé dans l'entrepôt de déchets nucléaires que la société d'État française AREVA possède à La Hague (Normandie).

Phase 2 du déclassement

Au niveau 2, le démantèlement de la centrale a consisté à démanteler et démolir les bâtiments et les systèmes de la centrale, à l'exception du coffret réacteur. Le tiroir du réacteur doit rester confiné au niveau suivant.

Démantèlement du bâtiment de la centrale nucléaire de Vandellós I

Phase 3 du démantèlement de la centrale nucléaire de Vandellós I

À partir de là, il faut attendre 25 ans, dans le but que la radioactivité à l'intérieur du tiroir tombe à des niveaux qui facilitent son démontage total avec un coût radiologique minimum. Ce sera alors quand son emplacement sera finalement libéré.

Le niveau 3 commencera vers 2027, lorsque la période de latence de 25 ans se sera écoulée. Dans cette phase, le caisson du réacteur sera démantelé, libérant complètement le site, qui sera à nouveau la propriété d'HIFRENSA.

Type de réacteurGCR
Mains1972-05-06
PropriétaireHispano-Francesa De Energia Nuclear, S.A.
OpérateurHispano-Francesa De Energia Nuclear, S.A.
PaysEspagne
ZoneL'Hospitalet de L'Infant (Tarragona)
Auteur :

Date de publication : 6 janvier 2013
Dernier examen : 23 novembre 2018

Centrales nucléaires en Espagne